9.5.22

Working in Cannes with the best partners

 Filmfestivals.com looks forward to a busy Cannes with strong partnerships






FILMFESTIVALS.COM ANNUAL WINE TASTING RECEPTION
HONORING CANNES AND AFM MARKET DIRECTORS:

JEROME PAILLARD AND JONATHAN WOLF
FOR THEIR CAREER
AND CONTRIBUTION TO THE INDUSTRY



13.1.22

Jury duty at the World Trailer Award 2022

 


February 12 & 13, 2022


Inaugural edition: January 31 extended deadline

Honouring the world's best creatives marketing the world's best entertainment.


The World Trailer Awards are open for entry and will honour outstanding entertainment marketing across Cinema, TV (Broadcast & Cable), Gaming, Podcast & Radio, Streaming Services and Social Media. For more information and to enter: www.worldtrailerawards.net

To be eligible for entry in the 2022 World Trailer Awards (Awards), the Work being submitted must have been made available to the intended audience in the Region and Market selected for the Entry between 1 January 2020 and 31 October 2021 inclusive.

The WTA is a global initiative from the revered Golden Trailer Awards, an awards competition that recently marked its 21st year celebrating the entertainment industry's best movie trailers, teasers, posters, and innovative advertising; in association with AcclaimWorks, a globally recognised leader in awards management services.

I Website I Facebook I Twitter I Profile on FILMFESTIVALS.COM I SUBMIT

I have served in many filmfestivals, the ones I can remember: 


Jury President of Deir-el-Qamar short film festival in Lebanon

President and Producer of Fastrack 2005 Students International Short Film Competition in Cherbourg

Co Producer and co chair of the European Hollywood Awards at Hollywood Awards with Paula Wagner and Carlos de Abreu, Los Angeles

Jury member at several festivals : Funchal, Festival Pris de Courts Paris, Fantasporto Porto, ECU, CINERGIA Lodz , Bahamas International Film Festival 2012, Regiofun Katowice 2013, French Riviera Film Festival 2020 & 2021, Paleochera Lost World Film Festival 2020 & 2021, Bridges Film Festival, AFI WORLD Peace in Cannes 2020, Matsalu Nature Film Festival 2020, Your Script Produced competition 2020 & 2021 and 2022, Bangkok International Documentary Awards 2020 & 2021, Miami Short Film Festival 2020, Ramsgate International film & TV festival 2021, Festival du court métrage de Maisons Laffitte et Marly le Roi 2021, Beyond Borders 2021, AND MANY MORE…


Panelist and moderator:


Club Culture et Cinéma « Valorisation du cinéma d'auteur, indépendant, et du patrimoine cinématographique »

Cannes Festival 2004-2011 Producer of the “Future of Cinema Salon” series of panels

Cannes Short Film Corner : marketing independent film

Locarno Festival 2008 Producer of the “Future of Cinema Salon” series of panels”

Bahamas Film Festival Marketing, Distribution and Festivals

FAS Screen Training Ireland: Screen Leaders “Which business models”

Moderator and speaker at festival forums in Zombathely, Vilnius, Berlin, in Sundance, Cannes, AFM (each year), Lost World Film Festival...

INTERVIEWS WATCH THE VIDEO CHANNEL ON YOUTUBE

5.1.22

Le festival Cinéma d'Itinérances dévoile son affiche 2022 et le parrain de sa 40e édition : Tony Gatlif



« La marque de mes films, c’est le voyage » Tony Gatlif (France Culture, 22 octobre 2021)
Photo © Patrice Terraz, Alès 2010



Tony Gatlif sera le parrain de la 40e édition du Festival Cinéma d'Alès - Itinérances, qui se déroulera du 25 mars au 3 avril 2022.

Une photo de sa collection personnelle, sur laquelle il apparaît, a été choisie pour figurer sur l'affiche de la manifestation.

Le réalisateur, compagnon de longue date d'Itinérances, se verra remettre à Alès le "prix de la 40e édition", spécialement créé.



Une grande partie de sa filmographie, couvrant plus de quatre décennies, sera proposée au public (et plus particulièrement aux lycéens et étudiants en cinéma), Tony Gatlif donnera une masterclass et aura carte blanche pour présenter des films et inviter des personnalités du cinéma qui lui sont proches. Cet hommage permettra également à Itinérances de mettre en valeur son travail peu connu de dessinateur et, bien évidemment, d'explorer son univers musical, avec un concert exceptionnel co-produit avec la scène nationale d'Alès, Le Cratère.



Affiche : Julie Jourdan / Photo © collection Tony Gatlif - Remerciement à Vincent Delerm






Tony Gatlif


Auteur d’une œuvre emblématique autour de la thématique Itinérances, le réalisateur gitan andalou (né dans la périphérie d’Alger), commence par être acteur de théâtre au tout début des années 70. Le besoin de cinéma arrive assez vite. Avec un scénario tout d’abord (La Rage au poing, 1973), puis une première réalisation, en 16 mm en 1975, La Tête en ruines. Il aborde ensuite dans ses films des thèmes qui lui sont chers : l’Algérie et l’exil (La Terre au ventre, 1978), les gitans de Séville et de Grenade (Corre Gitano, 1982), la sédentarisation des gitans (Les Princes, 1982). On voit alors naître un cinéaste atypique, engagé, poétique. Musical aussi avec le magnifique et enivrant Latcho Drom en 1993 où il nous transporte dans l’histoire de la grande migration tsigane, du Rajasthan à l’Espagne et qui remporte le prix Un Certain Regard au Festival de Cannes. Il recevra d'ailleurs deux César de la Meilleure musique pour Gadjo Dilo en 1999 et Vengo en 2001.


Il adapte en 1994 un roman de Jean-Marie Le Clézio (Mondo), réalise ensuite le très remarqué Gadjo Dilo (1997) avec Romain Duris parti à la recherche d'une chanteuse inconnue en Roumanie, qu’il retrouvera pour Je suis né d’une cigogne l’année suivante accompagné de Rona Hartner.


Toujours avec Romain Duris, Tony Gatlif retourne sur la terre de son enfance, l’Algérie, pour Exils qui remportera le prix de la mise en scène à Cannes en 2004. Festival de Cannes dont il fera la clôture en 2006 avec Transylvania. Il faudra attendre quatre ans pour un nouveau film : Liberté, qui offre à Marc Lavoine le rôle d’un «Juste» qui s’évertue à protéger un groupe de tziganes durant la Seconde Guerre Mondiale. Il laisse à nouveau de côté le monde des gitans le temps d’un film : Indignados en 2012, un témoignage fictionné d’une Europe révoltée. Dans Geronimo, il retrouve cet univers et fait essentiellement appel à des acteurs non expérimentés. Ensuite viendra Djam, en 2017, film sur l’exil, une errance à la frontière de la Turquie et de la Grèce. Enfin, en 2021 Tom Medina suit un jeune délinquant (dont le parcours ressemble à celui du cinéaste dans ses jeunes années) cherchant à se réinsérer dans une Camargue sauvage et mystique.



Parti de rien, autodidacte, Tony Gatlif construit, film après film, la mémoire du peuple auquel il appartient, même s’il reste étranger à l’idée d’un rattachement exclusif à une communauté et qu’il se définit lui-même comme un « méditerranéen ». Il est ce cinéaste magicien dont les films détiennent un secret inexplicable qui touche au cœur et au corps.








Editor's blog

My Film Festivals news